• Cha Cha Real Smooth

    Cha Cha Real Smooth

    ★★★★

    Film inégal qui touche par la sincérité de la démarche et de son personnage; que certains peuvent critiquer, avec raison d’ailleurs, d’être un véhicule pour le cinéaste de montrer ses idées. Pourtant, je nuancerais en écrivant que Cooper Raiff interprète un personnage pleine de nuances; à la fois tit gars parfait, à la fois tit narcissique gossant. En véritable héritier de Linklater, Raiff écrit majoritairement du temps (il y a certaines exceptions) des dialogues qui sonnent vrais présentant tous les…

  • Family Game

    Family Game

    Film vu au cinéma Le scénario de la Pocatière

    Grande fresque familiale avec en fond un thriller noir du terroir. Une véritable mise en scène de Ouellet qui prend son temps pour instaurer une atmosphère mystique. Je pense à cette scène de mush incroyable. Sinon le milieu rural est dépeint de manière nuancé.
    Ça fait du bien un film de région qui n’est pas filmé comme un film de Denis Côté.

  • Drive My Car

    Drive My Car

    ★★★★

    Il n’y a rien de plus suberbe que de fumer avec le toit ouvrant dans une Saab rouge et d’écouter en balado une pièce de Tchekhov.

  • Le parapluie de Cherbourg

    Le parapluie de Cherbourg

    ★★★★★

    le meilleur documentaire/ making-off / what ever you want to name it. Fais 10x je l’écoute; et tout y est. La structure en boucle fonctionne tempête et Jean Pierre Mocky est le meilleur sujet. Relation complexe entre Mocky et son directeur photo; tout en nuance. Caméra épaule immersive incroyable et un travail sur le son qui est honnêtement vraiment impressionnant. Commence avec des airs de farce, mais qui démontre finalement la solitude tragique d’un metteur en scène. Bravo.

    Allez moteur!

  • Irma Vep

    Irma Vep

    ★★★★

    Épisode 01
    Awwww que c’est bon. Alicia Vikander est peut-être moins magnétique que Maggie Chung, mais elle reste solide. Assayas adapte son propre film à l’heure du streaming avec cette série qui a plus le temps d’explorer les propositions que le film lance. Visuellement c’est un peu moins intéressant, mais les dialogues restent délicieux.

  • Top Gun: Maverick

    Top Gun: Maverick

    ★★★½

    Deuxième visionnement
    C’est le blockbuster de l’été. Les scènes aériennes sont tout simplement incroyables, et on est allé le regarder en Imax au Guzzo Marché Central. Le son et l’image étaient grandioses. Or, dès qu’on était sur terre, les dialogues sont tellement codifiés que ça en est quétaine à fond. Dommage…

    Faut dire qu’il y a quand même quelque chose d’incroyable avec Tom Cruise; persévérant devant tout pour rester pertinent dans cette industrie. La dernière vraie star quoi. Et il court toujours aussi bien ce Tom d’ailleurs.

  • Irma Vep

    Irma Vep

    ★★★★

    Dès que j’ai lu le synopsis du film, je savais que j’allais adorer. Or, le film devient sans contredit un film sur bien plus que son simple concept meta, mais un commentaire sur l’industrie du cinéma français des années 90. Avec une Maggie Chung envoûtante et un Jean Pierre Léaud en pleine névrose, Irma Vep est un film à la fois drôle, touchant et transcendant.

    Avec ça, je suis plus que hype de voir la nouvelle série HBO avec Alicia Vikander.

    (btw, je suis de retour je crois!)

  • Love at War

    Love at War

    Dans le paysage cinématographique québécois, on ne retrouve personne d'autres comme Maxime Desruisseaux. Envers et contre tous, le cinéaste originaire de Québec créé des oeuvres autofinancés qui se distinguent par l'authenticité de la démarche du cinéaste. Qu'on pense à Harry ou à Une histoire du Nord, Max réussit à insuffler de la vie dans ses projets; un espèce de groove qu'on retrouve pas ailleurs. Il donne l'impression qu'il n'y a rien de plus facile que de faire du bon cinéma,…

  • Café de Flore

    Café de Flore

    « BREATH. BREATH IN THE AIR »
    « C'était écrit dans le ciel. »
    « Au ciel. Au ciel. Au ciel. »

    Café de Flore c'est avant tout une histoire d'amour; ou des histoires d'amours. Des histoires qui apparaissent et qui se répètent. Des histoires. Des âmes-soeurs. Des coeurs-brisés. Des chansons. Des souvenirs.

    C'est Hélène Florent en pleurs suppliant son Antoine de continuer. De ne pas l'abandonner.
    « Je te tends la main. À toi de la prendre ».

    C'est Vanessa…

  • Harry Potter and the Prisoner of Azkaban

    Harry Potter and the Prisoner of Azkaban

    Aujourd’hui était pas facile.
    J’étais dans un café chez mes parents en train de faire mes devoirs; pis je suis tombé sur quelque chose. Depuis 2 mois je vous avoue que je ne vais pas très bien; mais à ce moment précis je suis arrivé à mon plus bas. Je n’étais pu capable de bouger. Ma mère est venue me chercher et m’a ammener voir mon médecin.

    Letterboxd a été dès les premiers moments de la pandémie; un endroit pour…

  • Dune

    Dune

    ★★★

    Plutôt mitigé  ici.
    Majestueusement beau, mais le tout est si froid qu’il est impossible de s’attacher un tant soi peu à la quête de Paul.
    Et difficile de juger quand le tout est incomplet…

  • Maria Chapdelaine

    Maria Chapdelaine

    ★★★★

    Grand film sur le Canada-Français. Sur la famille. Sur la misère. Sur la terre. Le territoire. Ode au froid et à la nature.
    Ode aux regards.
    Réalisation impeccable. Direction photo magnifique (malgré qu’en pellicule ça aurait été sublime!). Interprétations maîtrisées de Ricard et Florent.

    Très très long; comme les hivers dans le Péribonka.