Eternals

Eternals ★★½

Je suis très très mitigée, même si ma note tend plus vers le positif que le bof.
Un des gros points forts du film à mes yeux est ce qui mangue complètement dans le groupe des Avengers, c'est à dire un VRAI aspect found family. Les relations entre les personnages sont véritablement au coeur du film, de chaque décision, de chaque tournant du scénario. Plus que l'action (malgré des scènes de combat franchement sympas, surtout entre les Eternals en eux-mêmes), l'intrigue est clairement dirigée par la psyché de ses personnages. Ce qui est une très bonne chose quand on prend des personnages comme Thena et son potentiel trouble, Phastos et son rapport aux humains, ou encore Druig qui s'est divisé du groupe bien plus tôt que les autres.
Maiiiiiis, ça a aussi des inconvénients. S'impliquer dans le film, c'est compliqué quand pour ça il faut d'abord s'intéresser à DIX nouveaux personnages principaux - notamment Kingo le macho, et Ikaris le Superman de Wish. C'est long pour entrer dedans, et c'est parfois compliqué de rester impliquée. Je comprends également le besoin de menaces à une échelle plus grande, après Thanos qui détruit la moitié de l'univers, mais à ce stade ça devient presque comique - oui, forcément film, quand tu nous présentes des êtres surhumains, on se demande ce qu'ils faisaient pendant le blip (et cette justification bidon était vraiment... bidon). Alors certes, je sais que ça vient des comics de base, que c'est complètement cannon, mais je sais pas. Je trouve que ça marche moins bien en film, on dirait simplement une escalade de la grandiloquence cosmique et honnêtement je finis par m'y perdre un peu. Non parce que les Célestes de base, c'est Kurt Russell dans GotG2 - pourquoi là on dirait des Transformers Tesla ? Et toutes les phases précédentes menaient relativement jusqu'à Thanos de manière plus ou moins progressive et logique ; là, entre la menace cosmique et la menace multidimensionnelle. Il fallait peut être réfléchir, avant de vouloir introduire dans les films tous les univers nouvellement acquis par le trust Disney(c) (#droitàlaconcurrence).
Enfin, je passe de manière très superficielle sur l'esthétique du film qui nous est bien évidemment servie, à l'usuelle, à la sauce fade de Marvel. Des effets spéciaux ok tiers pour les monstres (SPOILER enfin, sans compter cette bouse de troll en scène post-générique), une photographie osef malgré le recrutement d'une réal oscarisée, une palette de couleurs délavée, et une bande originale oubliable au possible si ce n'est l'utilisation totalement incongrue de Time de Pink Floyd en tout début de film - pourquoi ? je suis si la confusion ? c'est même pas un running gag ou un leitmotiv comme Immigrant Song dans Ragnarok ?

Tl;dr: je me suis clairement fait bait par Tumblr et ses gifs de Druig Makkari/ et Thena/Gilgamesh.
PS 1: beaucoup trop de références à Game of Thrones en début de film pour mon cerveau, voir Robb Stark et Jon Snow pecho Sersi/Cersei ça m'a un peu mindfuck.
PS 2: je crois que je suis la seule personne plus excitée par le caméo vocale de Mahershala Ali en Blade que par celui de Harry Styles.