Malignant

Malignant ★★★½

Tu sais que t'es au top de la chaîne alimentaire quand Warner te finance ÇA.

Si t'es tanné.e de l'horreur élevée, voilà l'antidote. Y'a rien d'élevé dans Malignant, tellement rien qu'on en vient à croire que Wan fait exprès. Qu'il essaie de subvertir de l'intérieur la présente vague d'horreur axée sur le deuil/trauma en y injectant autant de grotesque, d'outrance et de délire comic bookesque que possible. C'est comme un remix complètement wild de tout ce qu'on connait de James Wan après 10 films, où Saw côtoie Aquaman dans la même séquence.

Pis c'est ce que j'aime le plus de ce réalisateur-là. Il n'attend pas les autres. Il fonce la tête baissée, quitte à se casser la gueule et à aliéner une partie de son public. Le trend en horreur, c'est lui. Un peu comme il a perfectionné l'esthétique de Dead Silence avec Insidious, on sent qu'avec Malignant il lance plein d'affaires au mur et regarde ce qui colle.

En fait, est-ce que Wan et Whannell se sont donnés le défi de partir une vague de 'comic book horror'?

Le film te laisse sur tout un high, malheureusement je n'ai pas cru à plusieurs des character beats... On a beau faire semblant que c'est pour rendre hommage à un certain cinéma fauché, Malignant avait besoin que son mélodrame fonctionne mieux que ça. Ça aurait pris une Rose Byrne, une Elisabeth Moss pour porter les trucs les plus étranges. Là, le film s'effondre un peu au centre.

Marc-Antoine liked these reviews

All