• The Ballad of Narayama

    The Ballad of Narayama

    ★★★★

    Japanuary Challenge 2023 – film #21

    Ultime renoncement au monde, sacrifice empreint d'une acceptation d'un autre temps. Une merveille visuelle funèbre, tout en lenteur et distanciation théâtrale traditionnelle. La dernière partie, à la fois d'une splendeur et d'une tristesse infinies, m'a laissé le souffle coupé. Je l'ai visionnée deux fois coup sur coup. Formidable Kinuyo Tanaka dans le rôle d'Orin, bouleversante.

  • Red Beard

    Red Beard

    ★★★★★

    Japanuary Challenge 2023 – film #20
    Criterion Challenge 2023 – film #4

    Un film-enseignement. Kurosawa nous montre que la bonté et la compassion s'apprennent, se construisent. Son film, comme les vertus qu'il met de l'avant, est patient, dévoué, persévérant. Ce faisant, l'humanité surgit, le tissu social se solidifie. C'est tout ce dont on a besoin, aujourd'hui.

  • Tremble All You Want

    Tremble All You Want

    ★★★½

    Japanuary Challenge 2023 – film #19

    De comédie romantique quirky-cute au ton léger, avec juste assez de décalage et de fantaisie pour maintenir l'intérêt, cette curiosité passe à une vitesse supérieure et à des enjeux narratifs plus complexes à mi-chemin, gagnant en richesse avec un émouvant portrait des affres relationnelles d'une célibataire endurcie. Bref, ça vaut la peine de persévérer même si, comme dans mon cas, ce n'est pas ma tasse de thé habituelle. On en veut davantage, des regards au féminin comme celui-là dans le cinéma japonais.

  • Heroic Purgatory

    Heroic Purgatory

    ★★★★½

    Japanuary Challenge 2023 – film #18

    Je ne mentirai pas, je ne dois pas avoir saisi plus de 10% de la trame opaque des péripéties politico-révolutionnaires de cet inextricable et archi complexe toile narrative multi temporelle. Et encore, je suis généreux, j'étais tout mélangé et complètement confondu tout le long, je ne dois avoir pratiquement rien compris. Ce qui ne m'a pas empêché d'être complètement fasciné, subjugué même par cette approche radicale et déconstruite du septième art, par chacun de…

  • Story of a Prostitute

    Story of a Prostitute

    ★★★★

    Japanuary Challenge 2023 – film #17

    Conte cruel de la guerre sino-japonaise, où le style flamboyant de Seijun Suzuki est pleinement affirmé mais entièrement au service d'une tragédie humaniste que je vois presque comme un sous-chapitre de La condition humaine, versant Mizoguchi dans un poignant et douloureux portrait de femme insoumise.

  • The Executioner

    The Executioner

    ★★★

    Japanuary Challenge 2023 – film #16

    Presque autant de blagues juvéniles douteuses que de taloches et de petits cris assénés par Sonny Chiba, ce qui n'est pas peu dire. De la série B expéditive, sale et tordue, très seventies à la sauce Teruo Ishii, divertissante et assumée dans son ridicule caricatural consommé, avec quelques touches de style ça et là.

  • Jin-Roh: The Wolf Brigade

    Jin-Roh: The Wolf Brigade

    ★★★★

    Japanuary Challenge 2023 – film #15

    Une dystopie qui explore des registres plus psychologiques que philosophiques, ce qui peut étonner de la part du créateur de Ghost in the Shell, ici au scénario et non à la réalisation. La part d'action attendue est aussi plutôt congrue, laissant surtout place à des tractations politiques, à une exploration de troubles de stress post-traumatique et à un registre émotif prédominant moins commun en animé, ce qui en fait un film assez singulier. L'animation…

  • Mirrored Mind

    Mirrored Mind

    ★★★★

    Japanuary Challenge 2023 – film #14

    Cette pression de vivre qui devient intenable.
    La beauté du monde qui nous sauve.
    La musique qui nous apaise.
    Retrouver le sens, à travers et au-delà des images.

  • Skinamarink

    Skinamarink

    ★★★★½

    Cette expérience pure et sans compromis m'a fait renouer avec les peurs de l'enfance, le berceau de ma passion pour le cinéma d'horreur, et m'a fait retrouver l'espace alors infini de la demeure familiale, lorsque chaque recoin ouvrait un univers mystérieux dans les méandres de mon imagination terrifiée. Cette noirceur opaque où l'on croit qu'il se cache quelque chose ou quelqu'un, où l'on est poussé à explorer même si l'on craint de découvrir, mû par la curiosité, avant d'être paralysé…

  • The Life of Oharu

    The Life of Oharu

    ★★★★★

    Japanuary Challenge 2023 – film #13
    Criterion Challenge 2023 – film #3

    Ébloui par mise en scène raffinée et virtuose de Mizoguchi; ému par la puissante évocation mélodramatique et l'implacable succession des terribles épreuves qui affligent la pauvre Oharu, sous un oppressant joug patriarcal multiforme; et époustouflé par la magnifique interprétation de Kinuyo Tanaka dans le rôle titre. Film exceptionnel, actrice incomparable dont j'explorerai maintenant l'impressionnante carrière tant devant que derrière la caméra, je m'en fais un devoir cette année.

  • What's Up Connection

    What's Up Connection

    ★★★★

    Japanuary Challenge 2023 – film #12

    Inclassable délire hirsute et insolite, à l'improbable intersection de Hong Kong et du Japon. Il y a tellement à déballer que c'en est confondant - globalisation, rétrocession, croisements culturels, dynamiques familiales, déracinement, capitalisme sauvage, bien des sujets y passent sans en avoir l'air - avec un curieux rythme à la fois exubérant et avachi, qui avance à coups de saynètes déglinguées qu'on dirait croquées ou improvisées à vif, d'une authenticité comme on en voit…

  • Equinox Flower

    Equinox Flower

    ★★★★★

    Japanuary Challenge 2023 – film #11
    Criterion Challenge 2023 – film #2

    Impossible de la manquer, cette fameuse bouilloire.

    Ce rouge si ostentatoire, est-ce le pressant besoin d'émancipation de la nouvelle génération, que ce patriarche diablement empêtré dans ces contradictions refuse de voir surgir dans sa propre demeure?

    Si beau et parfait. Je suis mûr pour une rétrospective Ozu, dans laquelle je plongerais comme dans la lecture d'un recueil de haïkus.