Ivan's Childhood

Ivan's Childhood ★★★★½

Défi d’avril 2021 : cinéma russe et soviétique

Will this be the last war on earth?

Enfance perdue.
Volée, détournée.
Rêvée.

En signant son premier long métrage alors qu'il avait 30 ans, Tarkovski était déjà dans une classe à part. Splendeur des compositions visuelles, poésie et lyrisme qui abondent. Sous son regard, même éprouvée, l'enfance d'Ivan demeure empreinte d'échappées oniriques. Quel contraste avec celle de Fiora, dans Requiem pour un massacre de Klimov, réalisé vingt-trois ans plus tard sur le même thème, où il ne restera plus rien de la jeunesse sous le rouleau compresseur de la guerre.

Marc-André liked these reviews

All