Black Girl ★★★★★

Le personnage central, Diouana, "la noire de...", crie pour la justice. Mais d'un hurlement sourd, étouffé par le poids d'un héritage colonialiste trop profondément ancré dans les esprits, et inaudible pour qui n'écoute pas le vacarme silencieux du mouvement de ses yeux. Sa colère est retenue, captive, dans sa gorge et ses pensées, emprisonnée par cette langue qu'elle ne parle pas. Son désespoir muet, inexprimable par les mots, incapable de franchir le seuil de sa bouche, conduira à l'ultime instant de liberté retrouvée, son cri final, évanoui.
Le silence écrasant de Diouana résonne pourtant sous la caméra d'Ousmane Sembène comme le cri le plus bruyant, le plus puissant de tous. Le cri unanime d'une Afrique trop longtemps déshumanisée qui veut retrouver sa voix.

mon année cinéma liked these reviews