Bo Burnham: What.

Bo Burnham: What. ★★★★

22 ans.
Le gars a fait ce one-man show à 22 ans! C’est sûr que c’est juvénile par bouts, plusieurs jokes font d’ailleurs penser à Julien Lacroix (mais avec une conscience woke quand même et beaucoup moins de cris). Tout ce que j’ai aimé dans INSIDE est déjà présent ici: le rythme, la précision de la mise en scène, les changements de ton rapides et efficaces, l’acting de Bo Burnham, les chansons pas de bon sens super catchy, les jeux de lumières. C’était déjà là! Wow! J’en reviens pas que ça fonctionne sur scène ce genre de truc. L’enchaînement est impeccable et on se laisse porter dans chaque transition. J’ai rit fort plusieurs fois. J’ai par contre dû m’accrocher à la longue intro conceptuelle et au dernier numéro qui boucle un peu ce concept de voix de l’au-delà. Je regrette zéro d’avoir poursuivi mon écoute parce que c’est franchement drôle.

Très contente d’avoir rejoins le club des fans de Bo Burnham!