Nadia, Butterfly

Je sais pas trop quoi penser de Nadia, Butterfly.

Son patois canadien, ses thématiques sur l’hyper-individualisme, cette fenêtre sur le monde Olympique et ses très long plans m’ont plonger dans son récit. Les commentaires de ma mère et l’incompréhension de mon père m’ont ramené sur terre.

Chose certaine, je l’ai trouvé profondément vrai. Je me souviendrai toujours de ce bleu, ce sentiment de vide que produit l’engagement dans ces nouvelles étapes de la vie. Ce doute constant. Toutes ces choses qui nous forment avant de ne plus être ce en quoi on se définit. 

Voilà!

Pis,,, S/o à Adamo d’OD 🙃

Jaybr0d liked these reviews