Bullet Train

Bullet Train ★★

----- ENGLISH VERSION -----

How unfortunate it is that one of the very few non-franchise adult 'blockbuster' that Hollywood is going to offer us this year substantially suffers from the exact same flaws than the formulaic, impersonal, souless big productions that are actually dominating the box office !

Because it is desperately trying to look cool for the sake of being cool, BULLET TRAIN forgets to be the high-octane action movie it was supposed to be, getting bogged down by a messy and endless opening act and ending on a general assault of completely atrocious, over-the-top CGIs.

In between, it offers very few except a handful of fist fights in close-up shots in which Brad Pitt does a few arm flips (for real! without a stunt double!), which sadly seems to be the peak of his investment on a project for which he doesn't seem to have much else to offer. The whole movie is merely a light playfield for the movie star and there is probably some sincerity in the fun he had and displays on screen, but his whole actor act (both emotional and physical) can only pale in comparison to the irrational investment of someone like Jackie Chan (to whom the fight choreographies owe a lot) or Tom Cruise's over-the-top, kind of suicidal crave for death-defying crazy stunts. To put it simply: the latter goes full-method-actor in action movies while Brad Pitt clearly tries to but doesn't quite like it or feel at ease.

The whole show has a few highlights though. Some punchlines undeniably work, a bunch of characters are quite delightful (especially "the Twins"), and the track list kicks some ass to the point it is kind of cheating (as in SUICIDE SQUAD or David Leitch's ATOMIC BOMB where the cool songs try to hide how pitiful what appears on screen is).

But as in any Marvel production or in any Ryan Reynold's motion picture, nothing really matters, there is no serious threat or serious stake, and the very few dramatic choice or action made by a protagonist are immediately defused by a lame joke or an useless cameo. Therefore, you quickly lose interest to whatever is going on, clearly not having the same amount of fun than the entire cast.

Worst than a wannabe Quentin Tarantino movie: a wannabe Guy Ritchie-Robert Rodriguez movie.


----- FRENCH VERSION -----

Comme il est regrettable que l’un des très rares « blockbusters » pour adultes qui ne soit rattaché à aucune franchise cette année souffre sensiblement des mêmes défauts que ces grosses productions stéréotypées, impersonnelles et sans âme qu’Hollywood nous assène à longueur de temps et qui dominent le box-office !

Parce qu’il essaie désespérément d’avoir l’air cool pour être cool, BULLET TRAIN en oublie d’être ce film d’action sur-vitaminé qu’il était supposé être, s’embourbant dans un premier acte désorganisé et sans fin et s’achevant sur un amoncellement de CGI atroces et irréalistes.

Entre les deux, le long métrage ne propose que bien peu, excepté une poignée de combats à mains nues filmés en gros plans dans lesquels Brad Pitt effectue quelques moulinets de bras (pour de vrai ! sans doublure !), ce qui semble malheureusement être le summum de son investissement sur un projet pour lequel il ne semble pas avoir grand-chose d’autre à offrir.

L’ensemble du film n’est qu’un terrain de jeu relativement amusant pour la star de cinéma et, même s’il y a probablement une certaine forme de sincérité dans le plaisir qu’il affiche à l’écran, tout son numéro d’acteur (que ce soit sur le plan émotionnel mais aussi au niveau de sa gestuelle et des prouesses physiques qu’il accomplit) ne peut que pâlir en comparaison de l’investissement irrationnel de quelqu’un comme Jackie Chan (à qui les chorégraphies de combat doivent beaucoup) ou de la soif immodérée et totalement suicidaire de Tom Cruise d’accomplir des cascades toujours plus folles afin de défier la mort.

Pour faire simple : ces derniers y vont à font les ballons, détournant la « Method Actor » dans le cadre du cinéma d’action, alors que Brad Pitt s’y essaie mais n’aime pas trop ça et ne s’y sent pas à son aise.

L’ensemble a cependant quelques points forts. Certaines répliques acerbes fonctionnent indéniablement, une poignée de personnages sont plutôt délicieux (les « Jumeaux » sont impayables), et la liste des chansons qui alimente la bande originale dépote à un tel point que cela devient un peu de la triche (à l’instar du SUICIDE SQUAD de David Ayer ou du ATOMIC BOMB du même David Leitch dans lesquels un flux incessant de chansons sympathiques essayaient de détourner le public et de cacher à quel point ce qui apparaissait à l’écran était misérable).

Mais comme dans toute production Marvel ou dans n’importe quel film avec Ryan Reynold dans le rôle-titre, rien n’a vraiment d’importance dans BULLET TRAIN.

Il n’y a pas de menace ou d’enjeu sérieux, et le très peu de choix et d’actions dramatiques opérés par un protagoniste sont immédiatement désamorcés par une blague facile ou un caméo inutile.

Par conséquent, on perd rapidement tout intérêt pour tout ce qui se passe et on ne s’amuse clairement pas autant que l’ensemble du casting.

Pire qu’un film en herbe de Quentin Tarantino : un film en herbe de Guy Ritchie/Robert Rodriguez.

Block or Report