Favorite films

  • Eyes Wide Shut
  • Howl's Moving Castle
  • American Graffiti
  • The Young Girls of Rochefort

Recent activity

All
  • Henry: Portrait of a Serial Killer

    ★★★

  • WR: Mysteries of the Organism

    ★★★

  • India Song

    ★★★

  • RRR

    ★★★★

Recent reviews

More
  • WR: Mysteries of the Organism

    WR: Mysteries of the Organism

    ★★★

    Étrange bébitte. Un mixte entre un docu sur le travail du psychanalyste Wilhelm Reich, des extraits d'un film d'archive de propagande soviétique et une fiction sur une révolutionnaire communiste qui tombe en amour avec un patineur artistique qui est un double de Lénine. Le film parfait à voir si on a envie d'une scène d'un pénis en érection qui se fait plâtrer.

  • India Song

    India Song

    ★★★

    Uniquement des voix off, de A à Z, avec des fresques de personnages muets. Ça se laisse quasiment apprécier davantage en tant que roman audio, surtout si on aime Duras. J'adore sa plume, mais ça reste un exercice de patience.

Popular reviews

More
  • Gimme Shelter

    Gimme Shelter

    ★★★★

    Je m'attendais à Woodstock, à Don't Look Back ou même encore à A Hard Day's Night. C'était pas ça pantoute. Une équipe docu qui capte en direct la catastrophe du concert extérieur gratuit d'Altamont, alors qu'un Hells Angels, engagé par les Stones pour assurer la sécurité du show (?!), poignarde à mort un spectateur pendant qu'Under My Thumb se fait aller. Je connaissais pas l'histoire pantoute. Le jour où l'idéal hippie est mort, qu'ils disent. Le docu se la joue même méta en filmant les Stones en train de regarder le docu, incluant la fameuse scène. Thank God les documents historiques comme ceux-là.

  • The Mirage

    The Mirage

    ★★½

    This review may contain spoilers. I can handle the truth.

    Quelques thèmes qui me parlent comme la charge mentale, l'addiction à la porno et l'importance de la santé sexuelle. Par contre, Louis Morissette se fait donner une petite leçon d'acting par les trois autres, et même s'il réussit de peine et de misère à s'en tirer par moment, ce n'est pas assez pour rattraper cette imbuvable finale qu'il a écrit, et qui absout à peu près le détestable personnage de tous ses péchés, notamment une agression sexuelle, comme s'il était la principale victime dans la grande tragédie de son existence.