Favorite films

  • The Meetings of Anna
  • Vive L'Amour
  • Little by Little
  • Leviathan

Recent activity

All
  • Her Home

  • Crimes of the Future

    ★★½

  • We Are Become Death

  • La sequenza del fiore di carta

Recent reviews

More
  • La sequenza del fiore di carta

    La sequenza del fiore di carta

    Average walk sur la rue Ontario

  • That Kind of Summer

    That Kind of Summer

    ★★★

    Je peux pas m'empêcher d'imaginer Denis Côté semi-excité devant son film, comme s'il était assis à côté de moi à la cinémathèque et grognait à chaque 5 secondes, et ça m'agaçe. Ça n'a jamais réussi à m'interpeller ou m'absorber et ça me lassait un peu, j'ai eu l'impression d'avoir déjà vu le film (j'ai peut-être trop vu de ses trucs). La DP et la conception sonore viennent sauver la mise.

    Je préfère le regard ovni qu'il a sur le monde dans ses docus.

    Pour ceux et celles qui savent, je m'imaginais que Sami c'était Mouloud Boukala et ça a vraiment bonifié mon expérience.

Popular reviews

More
  • Papa est devenu un lutin

    Papa est devenu un lutin

    Le phénomène de l'autiste non-diagnostiqué strikes again. Un autre inadapté socialement, cette fois québécois, qui entreprend de devenir BIG. Attention, les quinze premières minutes sont risibles (surexposition, shots de drone maladroites, montage bâclé, clichés), mais ça devient rapidement souffrant. Le film aurait pu devenir un meme, mais il est simplement trop mauvais techniquement et utilise un humour enfantin, dégradant, profondément sexiste, et limite incestueux. Merci Lord Guzzo d'encourager le cinéma d'ici. Je dirais que ce qui a motivé l'équipe technique et l'acteur à rester dans le projet, c'est la possibilité éventuelle d'une orgie avec l'actrice dans le chalet.

  • Genesis

    Genesis

    ★★★½

    Le film démontre bien la puissance déchirante des premiers amours et la maladroite humanité face à ces sentiments-là, mais je l'ai trouvé tout de même malhabile. Il y a pour moi quelque chose de trop mise en scène et de pas assez naturel qui m'agace. Bonus: Pier-Luc Funk qui va piqueniquer avec un classique panier d'osier et Émile Bilodeau qui joue d'la guit' pour les jeunes dans un camp de jour anglophone. Je pense que j'aime juste pas les coming of age pour vrai, ça me fait juste chier le cringe de l'adolescence.